• Journal intime

    Le journal de Lylytop.

    Sous cette rubrique sera ma vie et mes soucis, voir mon histoire, toute personne qui se reconnaîtrait dans cette histoire, qu'elle me prévienne, si elle ne veut pas en faire partie, je la retirerai, sans changer mon histoire cela va de soi puisque c'est mon histoire et c'est ma vie. les prénoms et les lieux seront inventés, seul mon pseudo et celui de J-P en feront partie. (pour le moment mon histoire est mise au repos) mais mon journal intime sera dévoilée petit à petit. quelques bribes de ma vie.

     

  • Bonjour !

    Un après midi au soleil et me voilà partis dans une lecture passionnante et surprenante.

    j'ai eu du mal a me jeter dedans voilà un bout de temps qu'il était posé sur ma table du salon, j’ouvrais je lisais 2 pages et mon esprit était ailleurs alors je reposais en me disant ce soir je vais me coucher de bonne heure et je m'y met, toujours pas.

    Cet après midi J-p est parti faire sa sieste, je me retrouve seule, mais j'aime ça, il y a du soleil et je voyais ce livre qui me faisait de l'œil, alors je l'ai pris et j'ai été m'installer dehors au pied de mon pommier, et la lecture était engagée. 

    je dis ça, mais, je ne dis rien.

    le thème !

    Troulaville est un joli village paisible et animé jusqu'au jour où, en pleine campagne préélectorale pour les municipales, un corbeau vient troubler l'apparente sérénité en se permettant quelques facéties et en envoyant aux habitants les plus connus des lettres anonymes sur le thème des sept péchés capitaux et autres inconduites qui animeront les réseaux sociaux, un blog local, radio-trottoir et radio bistrot. Certains secrets tus se révèlent à tous et les masques tombent.

    je dis ça, mais, je ne dis rien.

    Qui est ce mystérieux corbeau trublion ? Quelles sont ses motivations? La vérité est surprenante.

    L'auteur

    Martine Martin-Cosquer a 67 ans, elle est mariée , bon je ne vais pas écrire tout la quatrième page de couverture*, non je vais vous présenter Martine que j'ai rencontré au moins 4 fois, la première fois à Jupilles lors d'une réunion de Blogueurs, la 2ème  fois à Cergy je me trouvais chez ma tante a Villepinte et on avait convenu de se rencontrer, la 3 ème fois se fut chez moi, nous avions fait une sortie dans un brouillard épais,  la 4ème fois c'est lors de vacances non loin des sables d'Olonne ou elle et son époux J-François se sont installé, Une personne simple et intéressante j'ai toujours du plaisir a lire ces blogs comme Quai des rimes que j’apprécie, un blog dédié a l'écriture, j'aime la lire même si je ne commente pas toujours, ses autres blogs d'abord celui qui m'a permis de la découvrir il y a déjà longtemps Cergyrama chronique illustré de la vie de Cergy, des infos sur la ville et des superbes photos et aujourd'hui la gazette d'olonne toujours aussi intéressant que les deux autres. mais je fut surprise d'apprendre qu'elle avait écrit un roman surprise oui et non, connaissant son goût pour l'écriture, elle en avait parlé a demi mot dans un de ses articles et j'attendais avec impatience la sortie de ce livre. dès que j'ai appris la sortie je l'ai commandé et aujourd'hui voilà je l'ai lu.

    *(Wikipédia, je ne savais pas nommer cette page de couverture).

    je dis ça, mais, je ne dis rien.

    en résumé sans rien dévoilé ce n'est pas facile pour moi, je vais essayer cette exercice de vous le présenter.

    un trublion envoie des courriers qui a rapport aux 12 péchés capitaux , chaque lettres reçues par chaque personnes concernées, et distribué a d'autres de façon que tout soit dévoilé comme le dit l'auteur radio-bistrot etc... on lit les premières lettres, et les réactions a la découvertes des dénonciations et on attends avec impatience la seconde lettre,et ainsi de suite,  mais j'avoue que la fin m'a un peu dérouté, les aveux  du pourquoi et du comment de la personne responsable de ces lettres, et j'ai tremblé de ses aveux des malheurs de sa vie, mais la fin est vraiment surprenante. tellement criant de vérité. 

    je dis ça, mais, je ne dis rien.

    J'ai frémis en pensant c'est pas la fin et non ce n'est qu'un roman ouf !

    la lecture m'a beaucoup plus le nom de la ville, troulaville, que j'avais du mal a lire vu que ma mère habite à Tourlaville, ressemblant et qu'un de tes personnages porte le même nom que ma grand-mère maternelle Prioux sauf que ma grand mère s'appelait Hortense.

    Bonne lecture je ne regrette en aucun cas mon achat et j'attend le suivant qui est commencé si je ne me trompe pas. 

     

     

     

     

     

    Pin It

    41 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique